Envie de participer ?

FF Volley - Volley Assis

17

nov. 2023

Volley assis-Coupe du monde : Les Bleus terminent 10e

Publié il y a 3 mois par maxime chouette

Volley assis-Coupe du monde : Les Bleus terminent 10e

 

L'équipe de France masculine a pris la 10e place de la Coupe du monde de volley assis au Caire, à la suite des matchs de classement joués de mercredi à vendredi. Retour sur son parcours égyptien.

L'équipe de France de volley assis a achevé vendredi la Coupe du monde au Caire en prenant la deuxième place de la poule de classement, ce qui lui permet de terminer la compétition à une bonne 10e place, avec à l'arrivée quatre victoires pour trois défaites. A l'heure de dresser le bilan, l'entraîneur tricolore Dominique Duvivier se montre satisfait : "Cette 10e place était l'objectif qu'on s'était fixé avec le staff, sachant qu'on ne connaissait pas le niveau de toutes les équipes, notamment de l'Inde ou de l'Algérie. C'était une belle compétition pour voir la marche qu'il nous reste à atteindre pour préparer les Jeux Paralympiques. On est très loin des meilleures nations mondiales, mais aujourd'hui, on peut être fiers d'avoir pris des points qui vont nous permettre de grappiller des places au ranking, ce qui était un objectif. Ça va également nous faire prendre conscience qu'on peut être à la bagarre avec des équipes européennes qui sont aujourd'hui meilleures que nous. En jouant comme on a su le faire sur certaines phases de jeu, on se dit qu'on peut les embêter. C'était une bonne semaine de travail qu'il va falloir maintenant bonifier dans dix jours sur la Bronze Nations League à Caen, qui est notre objectif de l'année. Il va falloir être capables de répéter ce qu'on a montré au Caire contre des nations qui sont à notre niveau, ou un peu au-dessus de nous. On a eu un groupe très sérieux, qui a essayé de garder sa combativité tout le temps. On avait besoin de cette énergie sur le terrain pour être au contact des adversaires, quels qu'ils soient, il faut qu'on ait cette énergie parce que physiquement, on n'est pas les plus grands, et parce que techniquement, on a des joueurs qui ont commencé le volley assis il y a trois, quatre ans, voire huit mois pour d'autres."


Résultats et comptes rendus de la Coupe du monde au Caire :

Poule D

Dimanche 12 novembre : Ukraine/France 3-0 (25-19, 25-10, 25-21)

L'analyse de l'entraîneur Dominique Duvivier : "C'était une bonne entrée en matière pour nous. Nous avons réussi à faire quasiment jeu égal sur deux des trois sets. Nous avions démandé aux joueurs de ne pas baisser la tête, d'être engagés sur tous les points, c'est ce qu'on a démontré. On a eu une très bonne qualité de bloc/défense, tout est parti d'une qualité de service qui a été correcte par rapport aux cibles qu'on avait identifiées pour forcer un type de jeu de leur passeur. Ça n'a pas fonctionné à tous les coups, mais on a quand même réussi à mettre dix blocs à cette équipe d'Ukraine, ce qui est très bien. Après, on a n'a pas réussi à garder le même rythme tout le match, le deuxième set n'a pas été facile, mais l'apport de deux joueurs dans le troisième set et le changement de passeur nous ont permis de trouver une autre dynamique et d'être à la bagarre quasiment jusqu'à la fin."

Lundi 13 novembre : Grande-Bretagne/France 1-3 (25-22, 17-25, 16-25, 14-25)
L'analyse de l'entraîneur Dominique Duvivier : "On est tombés sur une équipe britannique qui jouait dans un système différent, dû à un effectif un peu amoindri. Mais ils nous ont posé des problèmes parce qu'ils se sont bien bagarrés et surtout, ils ont su mettre un peu de pression au service d'entrée. On a été surpris et on a couru après le score pendant les deux tiers du premier set. On pense un moment que ça va le faire, mais on ne fait pas les bons choix et on perd de trois points. Ce qui est intéressant, c'est la réaction dans le deuxième set qu'on entame très bien. Ensuite, sans être excellents, on a eu la mainmise sur le jeu. Ce qui est dommage, c'est qu'on n'a pas su utiliser le ballon comme il fallait. On s'est mis dans des situations un peu brouillonnes, ce qui a parfois laissé l'espoir aux Anglais de recoller, on s'est mis une pression un peu inutile en réception et en attaque, avec également plus de fautes au service. On ne s'est pas mis dans une situation de gagner aisément, même si le score paraît assez large. Ce qui est de bon augure, c'est que comme face à l'Ukraine, on a mis une dizaine de blocs alors qu'on est une équipe moins physique que nos adversaires."

Mardi 14 novembre : France/Allemagne 0-3 (8-25, 14-25, 16-25)
L'analyse de l'entraîneur Dominique Duvivier : "Je suis plutôt satisfait de la prestation globale, parce qu'on a réussi à bloquer les Allemands, on leur a aussi posé quelques problèmes en réception et on a fait beaucoup moins de fautes que la veille, les garçons étaient sur une bonne dynamique, la victoire de lundi a fait du bien. Les deux dernières rencontres qu'on avaut jouées contre l'Allemagne s'étaient soldées par des scores plus lourds. Maintenant, c'est une équipe sûre de son jeu, tous leurs joueurs sont capbles d'attaquer ou de bloquer, c'est une équipe très complète."

Matchs de classement pour les places 9 à 13 :

Mercredi 15 novembre : France/Rwanda 0-3 (8-25, 11-25, 21-25)
L'analyse de l'entraîneur Dominique Duvivier : "Ce match s'est soldé par une victoire sans appel des Rwandais. C'est une équipe très physique, bien organisée et très mobile avec deux passeurs/attaquants qui nous ont fait très mal sur la diagonale, entre autres. Ce n'est pas une équipe qui a une grosse qualité de service, mais ils ne font pas de fautes, ils servent bien les zones, ils nous ont un peu mis à mal en réception. Du coup, nos passeurs n'ont pas su trouver nos attaquants dans les meilleures conditions, surtout au début du match. Le deuxième set a été la copie conforme, avec encore plus d'erreurs individuelles et collectives, on n'a pas réussi à sortir la tête de l'eau. Il y a un bon sursaut d'orgueil en revanche dans le troisième set, on a fait un petit changement avec deux passeurs sur le terrain. On a essayé de bien servir pour les empêcher d'enchaîner au centre, d'être combatifs en défense et de ne pas donner trop de points-cadeaux, on a réussi à rester au contact une partie du set, mais encore une fois, leurs jeunes joueurs athlétiques et vifs nous ont empêchés de prendre la main. Leur victoire est méritée."

Jeudi 16 novembre : France/Inde 3-0 (25-11, 25-11, 25-19)
L'analyse de l'entraîneur Dominique Duvivier : "On a affronté une équipe d'un niveau inférieur à celles que nous avons rencontrées jusqu'à maintenant, l'équipe indienne manquait un peu de gabarit, mais j'ai aimé le sérieux et l'application des joueurs, notamment sur les consignes de service. On avait modifié notre système en jouant avec deux passeurs, ça nous a permis d'être plus à l'aise. On fait en revanche 14 fautes dans le troisième set, on leur donne plus de points, c'était peut-être lié au fait qu'on menait 2-0 et qu'on ait fait un peu plus tourner, il y a peut-être eu un peu de déconcentration. Mais ça a permis de donner du temps de jeu à ceux qui avaient peu ou pas joué, c'est très bien pour le groupe. Place à la dernière journée de compétition, notre objectif est d'aller chercher la 10e place, ce qui passe par deux victoires et nous permettrait de bien clore cette compétition."

Vendredi 17 novembre : France/Algérie 3-1 (25-23, 22-25, 25-20, 25-17) et France/Grande-Bretagne 3-1 (25-14, 19-25, 25-21, 25-21)
L'analyse de l'entraîneur Dominique Duvivier : "On a commencé la journée par une belle victoire contre l'Algérie, qui est quand même 15e au ranking mondial et nous avait bougés en amical avant la compétition. C'était un gros test, un match important pour nous. On a su mettre la pression très tôt, on a été sérieux, on a fait très peu de fautes, que ce soit au service ou à l'attaque, on a profité de leurs erreurs. On s'est quand même fait peur sur la fin du set, qu'on a finalement remporté de deux points. Dans le deuxième, on a été devant jusqu'au money-time pour finalement se faire coiffer au poteau, mais ce qu'on faisait était cohérent. Derrière, soit on explosait, soit on repartait vers l'avant, on a difficilement entamé le troisième set, mais le groupe s'est remobilisé, on a retrouvé ce qui avait fait notre force au premier set, on est petit à petit revenus pour l'emporter, ça les a vraiment abattus et le quatrième set a été plus simple à gérer, on a été très vite devant. C'est une très belle victoire et un match qui va nous servir de référence pour les compétitions à venir, c'est la preuve qu'on a avancé dans notre jeu. On a ensuite rejoué les Anglais, avec au final, le même score qu'en poule. On a été largement devant dans le premier set, malheureusement, ça s'est effrité et on a couru après le score dans le deuxième en faisant 11 fautes. Mais on a bien réagi derrière, on a mené les deux derniers sets de bout en bout, on leur a laissé très peu de solutions."

Commentaires